Vivre la vie d'un Senior

jeudi 12 mai 2011

Les centres d’achats : nouveaux lieux de pèlerinage


Avant de prendre ma retraite, j’avais l’habitude de me promener souvent dans les centres d’achats de la ville de Québec. En fait, il y avait quatre (4) grandes destinations possibles : Place Ste-Foy, Place Laurier, Galeries de la Capitale et Place Fleur de Lys.

C’était ma façon à moi de faire de l’exercice. En effet, comme j’aime particulièrement tout ce qui touche à l’informatique et que les magasins offrant de la marchandise de cette nature sont dispersés un peu partout à l’intérieur de ces grandes surfaces, mon grand plaisir était de me stationner loin, le plus loin possible de ces magasins et de m’y rendre à pied. Ce faisant, je faisais plusieurs kilomètres de marche sans vraiment m’en apercevoir. Et quels bénéfices pour la santé!

Les nouveaux lieux sacrés des seniors

Je n’étais pas sans regarder et observer autre chose en promenant mon regard un peu partout. C’est ainsi que je m’aperçus qu’il y avait beaucoup de personnes âgées qui occupaient les aires de repos. Il en était de même des petits bistrots qui étaient aussi le plus souvent occupées par des gens d’un certain âge, pour ne pas dire d’un âge certain. Je les voyais, souvent seuls, le regard lointain, en train de siroter une boisson quelconque. Des fois, je voyais aussi de petits attroupements formés de têtes blanches qui conversaient entre eux, perdus dans leurs conversations dont, évidemment, les propos m’échappaient complètement.

Mais, ce que je ne savais pas, c’était que le jour, ces personnes étaient encore beaucoup plus nombreuses à se rendre dans ces endroits de détente et de loisirs. Je ne pouvais le savoir puisque durant ces heures, moi, j’étais au travail et je ne visitais pas les centres d’achat durant le jour.

Lorsque je pris ma retraite, je me mis moi aussi à arpenter l’après-midi les centres d’achats et je me rendis compte que les Séniors étaient les grands maîtres des lieux. Il y avait bien les clients réguliers, surtout des femmes, qui faisaient leurs emplettes. Mais, surtout durant la saison hivernale, les gens âgés prenaient une très grande place un peu partout dans les cafés et petites bistrots à l’intérieur de ces centres d’achats.

L’automne, l’hiver et printemps sont les grandes saisons de fréquentation des centres d’achats. Dès que la température change et tourne vers le froid, les Séniors sortent et se rendent dans ces lieux remplis de richesses et de distractions pour les yeux. Achètent-ils beaucoup ? Sûrement pas plus qu’il ne faut. Mais, ce sont des lieux où circule du monde et il y a de la place pour regarder au loin.

J’ai pu constater qu’il est facile d’entrer en conversation avec ces personnes détendues qui semblent posséder tout le temps du monde pour relaxer et s’asseoir paisiblement, à la chaleur, dans un univers rempli de belles choses prêtes à être achetées. Ce sont pour la plupart des seniors dont l’âge varie sensiblement et qui ont la caractéristique d’être très mobiles et capables de se gérer 24 heures sur 24.

Maintenant que j’ai le temps, je me promène au milieu de ces gens et je les écoute discuter pour me faire une idée de leurs préoccupations. On trouve de tout dans un centre d’achats et pourquoi y aller faire un tour? Parce que c’est l’occasion de faire une sortie prolongée, de faire ses petites emplettes, de voir les nouveautés exposées, d’avoir plus d’espace à soi, de rencontrer plusieurs de ses amis et amies en même temps. C’est une nouvelle mode ou façon de vivre. Et, les jours sombres de l’hiver semblent moins longs lorsque l’on baigne dans la lumière des vitrines remplies de nouveautés. Et je crois sincèrement que le phénomène va s’amplifier avec l’arrivée de plus grandes cohortes de seniors, comme il est prévu d’arriver dans un proche futur.

Des attractions et des distractions garanties

Maintenant que je fais partie du décor comme eux, moi aussi, je sais que j’aurai toujours un endroit neuf à visiter et à revisiter chaque semaine. Je peux m’inventer des sorties et des lieux à visiter à chaque semaine. C’est beaucoup mieux que de croupir assis dans un fauteuil en écoutant la télévision, par exemple. C’est ma vision des choses pour l’instant.

Si je vois de très nombreux Séniors se rendre dans les centres d’achats, un peu comme on visitait autrefois des Lieux saints ou faisaient des pèlerinages, je ne suis pas certain que tout le monde profite de ces belles occasions. Il y a beaucoup de malades et de gens très âgés qui n’ont plus que la fenêtre de leur petite chambre pour seule distraction. Ils sont peu mobiles ou n’ont plus le goût de la découverte et des grandes jasettes. Le petit écran de télévision devient plus leur monde de tous les jours. Peut-être en sont-ils rendus à une autre étape de leur vie?

Je ne suis qu’au début de cette nouvelle phase de ma vie. Je ne connais pas encore les restrictions quant au déplacement et les limites que cela entraîne. Je vois toutefois que l’âge ne semble pas être un obstacle majeur si mes yeux voient bien ce que je voie car, assis tout autour des tables dans les centre d’achats, il y a Séniors de tout âge, du début de la soixantaine comme des gens de plus de quatre-vingt ans. Alors, je me dis qu’il y a des gens qui ont perdu des opportunités ou n’ont pas pris leur physique en main ou que la maladie a pris le dessus sur leur bon vouloir.

Ce que je sais, c’est que les gens que je vois converser ont encore une étincelle dans leurs yeux lorsqu’ils parlent et discutent. Ils ont des centres d’intérêt très diversifiés et semblent avoir gardé un goût certain de vivre.

Un paradis en train de se construire

Il y a beaucoup de mystères, là-dedans. Je n’ai pas encore tout découvert, ni tout compris! Chose certaine, que l’on soit contraint de rester à la maison ou qu’il nous soit possible de se promener dans les grands centres d’achats comme peut le faire tout enfant, adolescent ou adulte, c’est sûrement le goût de vivre et de se laisser vivre le plus longtemps possible qui doit primer en tout temps. C’est pourquoi je pense que les centres d’achats sont devenus des lieux de pèlerinage où l’on recherche le paradis des petits bonheurs de tous les jours. Un avant-goût du vrai paradis quoi, s’il existe toujours!

RD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire