Vivre la vie d'un Senior

vendredi 16 septembre 2011

La génération « sandwich »



Chaque génération, c'est bien connu, se distingue des autres par certains traits typiques qui permettent de cerner les valeurs auxquelles s'identifient généralement ses membres. Il en va ainsi notamment des baby-boomers (âgés de 43 à 63 ans) qui accordent une très grande importance à vivre l'instant présent et à moins planifier en fonction de l'avenir.

Pourtant, contrairement à leurs aînés, les baby-boomers représentent la première génération à se retrouver coincée entre la volonté de construire leur propre autonomie financière et la nécessité d'agir, de plus en plus souvent, comme soutien financier de leurs proches. D'où la désignation de génération «sandwich».

Aussi, les baby-boomers sont-ils susceptibles d'être confrontés tôt ou tard à l'une ou l'autre des situations suivantes :

  • des parents bénéficiant d'une espérance de vie plus grande qu'auparavant et qui requièrent, dans certains cas, des soins de santé et le choix d'un milieu de vie adapté alors que les coûts de ces services connaissent des augmentations importantes;
  • des enfants encore aux études qui demeurent parfois chez leurs parents ou y reviennent entre deux emplois, le temps de se refaire une santé financière;
  • des petits-enfants que l'on veut aider financièrement pour leurs études toujours plus dispendieuses, afin de leur donner un bon départ dans la vie.
Un récent sondage, publié par La Presse, indiquait que 69 % des Canadiens âgés de 43 à 63 ans ont au moins un parent ou un beau-parent toujours en vie. De ce nombre, près de 40 % ont affirmé soutenir financièrement leurs parents en affectant des sommes pouvant aller jusqu'à 6 000 $ par année.

Par ailleurs, selon le Journal of Financial Service Professionals, 25 % des jeunes adultes nord-américains de 18 à 24 ans vivaient chez leurs parents en 1990. En 2000, le chiffre s'établissait à 52 % et n'incluait pas la tranche des jeunes plus âgés en semblable situation.

En raison de l'allongement constant de la durée de vie, les générations «X» (30 à 42 ans) et «Y» (moins de 30 ans) seront éventuellement elles aussi confrontées à ce genre d'enjeu. Cette réaction à la chaîne aura nécessairement des répercussions sur la planification financière des familles, d'autant plus que plusieurs d'entre elles demeurent soucieuses de transmettre un patrimoine conséquent aux générations suivantes.

Dans ce cas, l'expertise de professionnels des finances personnelles apparaît incontournable. Ainsi, les personnes appelées à relever ce genre de défi seront davantage en mesure d'établir le meilleur équilibre possible entre la satisfaction de leurs besoins et l'acquittement de leurs responsabilités envers leurs proches[1].

Stratégies destinées à la génération sandwich

Prendre soin à la fois de ses parents et de ses enfants
Selon Statistique Canada, près de trois personnes sur dix âgées de 45 à 64 ans qui ont des enfants célibataires de moins de 25 ans vivant avec eux prennent également soin d’un parent âgé (Statistique Canada, Le Quotidien, le mardi 28 septembre 2004, http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/040928/dq040928b-fra.htm). Ces personnes soignantes font partie de la « génération sandwich », prise entre les besoins de leurs propres enfants et ceux de leurs parents ou d’autres proches âgés. Difficile sur le plan émotif, cette situation peut aussi avoir de graves conséquences financières pour la génération sandwich, notamment un surcroît de dépenses, une réduction du revenu et un manque d’économies.

Si vous faites partie de la génération sandwich et cherchez des moyens de composer avec le stress lié aux soins à donner à la fois à vos parents et à vos enfants, les conseils utiles suivants pourraient contribuer à alléger votre fardeau, autant sur le plan émotif que financier.

Combien coûtent les soins de longue durée?

Les coûts des soins de longue durée peuvent s’avérer exorbitants. Par example, en Ontario, une chambre privée dans un centre d’hébergement coûte 2161.71 par mois, ou 25 940.52 par année (Calculé selon les quote-parts en vigueur au 1er juillet 2009 www.health.gov.on.ca/french/publicf/programf/ltcf/15_facilitiesf.html)

Diverses mesures compensatoires

Diverses mesures coûteuses pourraient devoir être apportées à l’égard des soins à prodiguer à vos parents âgés, sans que ceux-ci aient suffisamment d’économies pour en assumer les frais. À tout le moins, il faut peut-être prévoir des aménagements à leur domicile en fonction de leur invalidité — des poignées dans la douche à la rampe d’accès et au plateau élévateur. À mesure que la santé et l’autonomie de vos parents déclinent, ils pourraient nécessiter des soins à domicile, allant de la préparation des repas et du ménage à l’aide infirmière professionnelle. Ils pourraient aussi un jour avoir besoin de votre aide financière pour payer des soins de longue durée – lesquels, comme l’indique l’encadré, s’avèrent parfois très coûteux.

Pourquoi les rentrées d’argent se font-elles plus rares dans un ménage de la génération sandwich?

Lorsque vous aidez vos enfants à épargner en vue d’études post-secondaires tout en prenant soin de vos parents vieillissants et en tenant d’économiser pour votre propre retraite, vous avez parfois l’impression de manquer de temps. Par conséquent, vous devez peut-être réduire vos heures de travail, demander à votre employeur de travailler à temps partiel ou prendre un congé sans solde – ce qui peut gruger une bonne part de votre salaire net. Cette situation peut également influer sur vos gains potentiels futurs, si vous devez refuser une promotion ou un poste lucratif parce que les soins que vous prodiguez à vos parents et à vos enfants deviennent trop exigeants.

Quelle incidence cela a-t-il sur votre plan financier à long terme?

Vous pourriez ne pas épargner suffisamment en vue des études post-secondaires de vos enfants s’il vous faut attribuer une plus grande part de votre revenu disponible déjà amputé aux soins de vos parents. De plus, si vous devez puiser dans un REER ou interrompre votre programme régulier d’épargne pour couvrir les dépenses du moment, vous pourriez vous trouver à court lorsque vous prendrez votre propre retraite.

En bref

La hausse du coût des soins de santé et des études pourrait mettre en péril le programme financier à long terme des personnes de la génération sandwich.

Cependant, un planification adéquate peut alléger le fardeau des soins à prodiguer à la fois à vos enfants et à vos parents:
  • renseignez-vous sur les ressources financières et la protection en assurance de vos parents, afin de savoir combien vous pourriez devoir contribuer;
  • demandez à votre employeur s’il offre des congés sans solde, un horaire flexible ou la possibilité de travailler à partir de votre domicile, afin de réduire vos contraintes de temps;
  • continuez d’épargner en vue des études post-secondaires de vos enfants et de votre propre retraite.
RD


[1] Source : le blogue de Jean-Rémy Deschênes, http://blogues.desjardins.com/jeanremydeschenes/

1 commentaire:

  1. Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.

    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.

    La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

    Voici le lien: http://revenumensuel.com/

    RépondreSupprimer