Vivre la vie d'un Senior

jeudi 18 février 2016

Se sentir plus vieux que son âge est mauvais pour la santé

La depeche.fr (Relaxnews), Journal de Québec, 15 février 2016

Se sentir plus vieux que son âge augmente les chances de se faire hospitalisé pour des problèmes de santé en vieillissant. - RelaxNews - ByeByeTokyo/Istock.com


Les personnes qui se perçoivent vieilles ont plus de chance d'être hospitalisées en prenant de l'âge, selon une étude franco-américaine publiée par le health Psychology.

Peu importe son âge, mieux vaut se sentir jeune et en pleine forme. Une équipe de chercheurs franco-américains vient de prouver que se sentir plus vieux que son âge augmentait les risques de faire un séjour à l'hôpital, jusqu'à 25% supérieur.

D'après les données de trois études menées entre 1995 à 2013 auprès de 10.000 personnes âgées de 24 à 102 ans, ceux qui ont déclaré se sentir plus vieux que leur âge avaient 10 à 25% plus de chance de se faire hospitaliser dans les deux à dix ans.

Pour Yannick Stephan de l'université de Montpellier en France, des recherches précédentes ont montré que ce ressenti négatif par rapport à l'âge peut affecter le bien-être et la santé en général, et désormais qu'il peut prévoir "la probabilité de terminer à l'hôpital".

Pour les besoins de l'étude, chaque participant a donné l'âge qu'il avait l'impression d'avoir, des informations sur de précédentes maladies diagnostiquées (hypertension, diabète, cancer, maladie pulmonaire, maladie cardiaque, AVC, ostéoporose ou arthrite). Les participants ont aussi répondu à un questionnaire conçu pour évaluer les symptômes de dépression. Au début et au cours du suivi, ils ont indiqué s'ils avaient été hospitalisés pour une raison quelconque, au cours de l'année précédente.

L'étude révèle que les individus enclins à se sentir plus âgé ont tendance à être aussi déprimés, sédentaires, en moins bonne santé avec des déficiences physiologiques et un déclin cognitif plus rapide.

En tenant compte de tous ces facteurs démographiques, cognitifs, comportementaux et concernant la santé physique et mentale, les scientifiques suggèrent que considérer l'âge subjectif peut être un critère fiable pour identifier des individus à risque d'hospitalisation future. Le but étant de leur proposer des traitements comme l'activité physique et ou des programmes visant à réduire le risque de dépression et de maladie chronique.

Pour consulter l'étude : http://www.apa.org/pubs/journals/releases/hea-hea0000335.pdf

RD



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire